Dimensions du dialogisme 3 : Du malentendu à la violence verbale

Société Néophilologique, Helsinki

APPEL À COMMUNICATIONS

Colloque international

Dimensions du dialogisme 3 : du malentendu à la violence verbale

Helsinki, Finlande

du 15 au 17 août 2012

Conférences plénières :

Ruth Amossy (Université de Tel-Aviv): La violence dans les confrontations verbales : un échec de la communication ?
Derek Bousfield (University of Central Lancashire): Impoliteness/Rudeness: One in the same?
Arnulf Deppermann (Institut für Deutsche Sprache, Mannheim): Gleiche Wörter – inkommensurable Bedeutungen: Zur interaktiven Entstehung von
Undurchschaubarkeit in politischen Diskussionen durch semantische Verschiebungen und Diversifizierung
Tony McEnery (Lancaster University): Primed for Violence? Language and violence, a case study
Claudine Moïse (Université Stendhal de Grenoble 3): Les phénomènes de ruptures interactionnelles dans la violence verbale fulgurante
Monika Schwarz-Friesel (Technische Universität Berlin): Tatort Sprache: verbale Gewalt gegen Juden im 21. Jahrhundert

Le colloque international Dimensions du dialogisme 3 constitue le troisième volet d’un cycle de réflexion sur les phénomènes dialogaux et le dialogisme. Le colloque, organisé par la Société Néophilologique, qui célébrera à cette occasion son 125e anniversaire, aura lieu à Helsinki les 15, 16 et 17 août 2012. Cette fois-ci, notre colloque multilingue se propose d’aborder plus particulièrement les côtés moins heureux et même « sombres » de l’échange verbal ainsi que ses modalités : le malentendu, la polémicité, l’outrage, le dissensus, voire le juron, le blasphème, l’insulte, la diffamation et la violence verbale, phénomènes langagiers qui, sous une forme ou une autre, font partie de notre quotidien. Nous invitons donc les chercheurs à proposer des communications relevant des domaines d’études linguistiques tels que la sociolinguistique, la traductologie, la pragmatique, l’analyse conversationnelle, l’analyse du discours sans pour autant exclure les réflexions prenant appui sur des textes littéraires ou sur un matériel datant d’époques antérieures (approche diachronique). Les communications pourraient porter, à titre d’exemple, sur les problématiques suivantes :

  • Quels sont les développements récents dans le domaine des études linguistiques concernant la mécompréhension et le malentendu; peut-on schématiser le malentendu communicationnel et quelles en sont les représentations dans divers types de textes (manuels scolaires, bande dessinée, fiction…) ?
  • L’insulte, dans un contexte donné ou utilisée par un individu ou groupe déterminé, se conforme-t-elle à une logique préétablie ; existe-t-il des morphologies ou des structures linguistiques, voire discursives caractéristiques de l’insulte ou du juron ?
  • Que représente le gros mot dans un contexte littéraire ?
  • Quelles évolutions récentes touchant à ce domaine peut-on observer dans les médias sociaux ?
  • Quels types de problèmes éthiques sont liés à l’analyse de ce matériel sensible ?
  • Comment ce type de langage se comporte-t-il dans un processus de traduction ?
  • L’opposition oral/écrit et l’insulte.

Le colloque portera sur l’analyse de la langue anglaise, allemande et des langues romanes.

 

Les propositions de communication (au maximum 300 mots, y compris les références) doivent être envoyées en pièce jointe sous format .rtf au plus tard le 13 février 2012 à dialog-2012@helsinki.fi. Le résumé doit être accompagné du nom de l’auteur, du nom de son institution et de son adresse courriel. Nous enverrons un avis d’acceptation à la mi-mars.

auf Deutsch: http://blogs.helsinki.fi/dialog3-de/
in English: http://blogs.helsinki.fi/dialog3/

Pour tout renseignement, contacter
anni.sairio@helsinki.fi (anglais)
liisa.tiittula@helsinki.fi (allemand)
ulla.tuomarla@helsinki.fi (langues romanes)

Comité d’organisation: Ulla Tuomarla (présidente), Liisa Tiittula, Marjo Vesalainen, Päivi Sihvonen, Anni Sairio, Marianna Hintikka, et Maria Paloheimo.

Comité scientifique :

Mary Bucholtz (University of California, Santa Barbara)
Gabriele Diewald (Leibniz Universität Hannover)
Reinhard Fiehler (Institut für Deutsche Sprache, Mannheim)
Juhani Härmä (Université de Helsinki)
Jarmo Korhonen (Universität Helsinki)
Terttu Nevalainen (University of Helsinki)
Minna Palander-Collin (University of Helsinki)
Päivi Sihvonen (Université de Helsinki)
Liisa Tiittula (Universität Helsinki)
Véronique Traverso (Université Lumière Lyon 2)
Ulla Tuomarla (Université de Helsinki)
Marjo Vesalainen (Universität Helsinki)

Frais de participation : 150  EUR / 120 EUR (membres de la Société Néophilologique) / 90 EUR (étudiants).

Société Néophilologique : http://www.helsinki.fi/jarj/ufy/indexfre.htm

Posted in Sekalaista | Comments Off on Dimensions du dialogisme 3 : Du malentendu à la violence verbale